Camp de Rhino

Face à l’afflux de personnes victimes de violences dès 1980 au Soudan, l’État ougandais, a mis en place des espaces d’accueil au nord du pays, dont le camp de Rhino, aux portes toujours ouvertes pour les populations arrivantes. Ce dernier a d’ailleurs été étendu, en 2017, avec une nouvelle zone pour faire face à l’afflux croissant de personnes
réfugiées.
Quatrième plus grand camp du pays, il est organisé en sept zones. Ouvert et librement accessible, le camp est installé dans des espaces ruraux où paysan-ne-s ougandais-es et populations réfugiées cohabitent.